Grèce-Le cabinet privé IOBE moins pessimiste pour le PIB 2015

jeudi 15 octobre 2015 14h22
 

BRUXELLES, 15 octobre (Reuters) - Le cabinet d'études économiques grec IOBE a annoncé jeudi s'attendre à ce que la contraction du produit intérieur brut (PIB) de la Grèce cette année soit moins marquée qu'estimé jusqu'à présent, grâce à de meilleures performances au deuxième trimestre, période clé pour le secteur du tourisme.

Dans son rapport trimestriel, l'IOBE estime que l'économie grecque devrait se contracter de 1,5% à 2,0% sur l'ensemble de l'année, alors qu'il tablait en juillet sur une baisse de 2,0% à 2,5%.

Les mesures de contrôle des capitaux imposées fin juin, les nouvelles mesures d'austérité concédées en échange du nouveau plan d'aide conclu en juillet et la perte de confiance des investisseurs devraient peser sur l'activité au deuxième semestre, explique-t-il, mais les revenus du tourisme devraient atteindre un nouveau record.

"Une croissance économique de 1,6% au deuxième trimestre, légèrement meilleure qu'attendu, va atténuer la récession sur l'ensemble de l'année", résume-t-il.

Il ajoute que certains éléments permettent d'espérer un retour à la croissance au second semestre 2016, à condition que le gouvernement respecte les engagements pris en échange du nouveau plan d'aide et renfloue le système bancaire.

En 2014, l'économie grecque à crû de 0,7%, renouant avec l'expansion après six années de récession. Le PIB a progressé de 1,1% sur les six premiers mois de l'an dernier avant de rechuter au second semestre.

Les créanciers internationaux d'Athènes prévoient une contraction de 2,3% cette année et de 1,3% en 2016.

(Angeliki Koutantou; Marc Angrand pour le service français)