Constancio (BCE) s'inquiète de l'impact d'une hausse des taux US

jeudi 15 octobre 2015 08h24
 

FRANCFORT, 15 octobre (Reuters) - Une hausse des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine aurait plus de répercussions que par le passé du fait de l'évolution de l'économie mondiale et du peu d'expérience des banques centrales s'agissant de sortir d'une politique de taux zéro, a estimé jeudi Vitor Constancio, vice-président de la Banque centrale européenne (BCE).

L'impact dans le monde serait plus important car les marchés émergents, en premier lieu la Chine, sont désormais totalement intégrés à l'économie mondiale, les flux de capitaux transfrontaliers ont augmenté et les moyens de production sont interconnectés, a fait valoir le banquier central dans un discours lu à Hong Kong et dont le texte a été communiqué par la BCE à Francfort.

Du côté des banques centrales, la communication avancée est devenue un outil de politique monétaire à part entière, a-t-il ajouté.

"Il y a peu de précédents de grandes économies s'éloignant d'un environnement de taux zéro. De ce fait, il faut bien reconnaître que les analystes et banquiers centraux n'ont d'autre choix que d'apprendre 'en temps réel'", a-t-il dit.

S'il est vrai que les politiques monétaires divergentes reflètent des fondamentaux différents dans la zone euro et les Etats-Unis et qu'il est communément admis que cela ne pose pas de problème, "cette fois les divergences pourraient avoir des répercussions plus importantes que par le passé", a déclaré Vitor Constancio. (Balazs Koranyi, Véronique Tison pour le service français)