GRAPHES-Le boom des M&A, mauvais signe pour les marchés actions

mercredi 14 octobre 2015 18h53
 

14 octobre (Reuters) - Le montant record des fusions-acquisitions depuis le début de l'année n'est pas forcément une bonne nouvelle pour les investisseurs actions en dépit de la confiance affichée par les dirigeants de certaines des entreprises qui se sont récemment rapprochées.

Les fusions-acquisitions ont atteint un niveau record depuis le début de l'année par rapport aux montants réalisés sur la même période dans le passé, notamment du fait d'opération géante comme le rachat du brasseur SAB Miller par son concurrent Anheuser-Bush InBev

Les pics de fusions-acquisitions ont souvent coïncidé avec des retournements des marchés actions.

Graphiques sur les fusions-acquisitions et l'indice MSCI World depuis 1998 : reut.rs/1VSbfog

Les fusions-acquisitions peuvent être une réponse au manque d'idées des dirigeants d'entreprise pour alimenter la croissance organique. Elles peuvent aussi s'expliquer par un environnement plus difficile qui pousse aux recherches de synergies, de réduction des coûts et de défense des parts de marché.

"L'environnement est difficile de manière persistante. Dans ces conditions, les entreprises voient dans les fusions-acquisitions un moyen de consolider leur activité, de bénéficier d'économies d'échelle et de réduire les coûts", souligne Jeremy Batstone-Carr, analyste chez Charles Stanley.

"Cela reflète une volonté d'améliorer les profits grâce à ces économies d'échelle plutôt que par la croissance organique, ce qui est préoccupant."   Suite...