Tarullo (Fed) préférerait attendre 2016 pour relever les taux

mardi 13 octobre 2015 21h17
 

13 octobre (Reuters) - Daniel Tarullo, gouverneur à la Réserve fédérale, a estimé mardi que la banque centrale ne devrait pas relever ses taux d'intérêt cette année et attendre plutôt des "preuves tangibles" d'une remontée de l'inflation aux Etats-Unis.

Tarullo, qui s'exprime rarement en public sur la politique monétaire mais vote à chaque réunion du FOMC, l'instance de la Fed qui fixe les taux d'intérêt, est le deuxième gouverneur à s'exprimer en ce sens en deux jours et il s'oppose ainsi à Stanley Fischer, le vice-président de la Fed qui s'était prononcé dimanche pour une hausse de taux en décembre.

"Mon sentiment à cet instant, compte tenu de la trajectoire que je vois pour l'économie, est qu'il ne serait pas approprié de relever les taux", a-t-il dit lors d'une interview à CNBC alors qu'on lui demandait si la Fed devrait dès cette année commencer à resserrer sa politique monétaire pour la première fois depuis 2006.

L'inflation aux Etats-Unis reste nettement inférieure à l'objectif de 2% de la Fed et certains banquiers centraux craignent une spirale déflationniste en cas de nouvelle récession après celle de 2007-2009.

La baisse du taux de chômage aurait dû entraîner un rebond de l'inflation qui ne s'est pas produit et il n'est pas clair quand ce sera le cas, a fait valoir Daniel Tarullo.

"Une hausse prématurée (des taux) risque d'être plus difficile à gérer que de simplement attendre un peu longtemps", a-t-il dit.

Tarullo a la charge de la réglementation financière au "Board" de la Fed. Lundi, une autre responsable de cette instance, Lael Brainard, avait estimé que la Fed devrait s'assurer que l'économie américaine est bien en mesure de surmonter les turbulences financières internationales avant de durcir sa politique monétaire. (Jason Lange et Lindsay Dunsmuir, Véronique Tison pour le service français)