France-Le débat sur le budget 2016 et sa sincérité s'ouvre

mardi 13 octobre 2015 17h32
 

* Interrogations sur les 16 milliards d'économies prévues

* Il faut arrêter la politique du doute - Eckert

* La proposition d'Ayrault trouble les débats

par Gregory Blachier

PARIS, 13 octobre (Reuters) - Le débat sur le projet de loi de finances s'est ouvert mardi à l'Assemblée nationale sur fond de doutes émis jusqu'au sein de la majorité sur la réalité des économies prévues, qui doivent permettre de ramener le déficit public à 3,3% du PIB en 2016.

Le gouvernement prévoit un effort de 16 milliards d'euros, dont 5,1 milliards incombant à l'Etat, conformément à son plan de 50 milliards d'économies sur trois ans.

Les débats qui, de l'Assemblée au Sénat, vont durer jusqu'à fin décembre, s'ouvrent dans un climat plus apaisé au sein du PS où nulle fronde ne vient, comme l'an passé, soulever la question d'un recours éventuel à l'article 49.3 pour le faire adopter.

"Ce budget réunit tous les socialistes car il est conforme à leur marque de fabrique : le social et le réformisme", a assuré le porte-parole des députés PS, Hugues Fourage, après la réunion du groupe mardi.

Deux socialistes, Valérie Rabault et Jean-Marc Ayrault, ont pourtant troublé le jeu. La première, rapporteure générale du budget, juge le budget "sincère" mais s'interroge sur la réalité des économies prévues, estimant qu'un quart des 16 milliards ne sont pas ou peu documentés.   Suite...