Les 1ères offres pour Webhelp attendues dans la semaine-sources

mercredi 14 octobre 2015 11h50
 

par Matthieu Protard

PARIS, 14 octobre (Reuters) - Les premières offres sont attendues cette semaine pour le rachat de Webhelp, opérateur de centres d'appel et de relations clients détenu par le fonds d'investissement Charterhouse, ont dit à Reuters deux sources proches du dossier.

Charterhouse a enclenché début septembre le processus de mise en vente de sa participation de 60% au capital de Webhelp et a mandaté Deutsche Bank pour mener l'opération.

"Les offres de premier tour sont attendues cette semaine", a déclaré une des sources.

Ni Charterhouse ni Webhelp n'ont souhaité commenter ces informations.

"Le management de Webhelp va renforcer sa participation au capital, seul Charterhouse va sortir au profit d'un nouveau fond international, pour accélérer encore son développement", a simplement déclaré mercredi à Reuters un porte-parole de Webhelp, sans donner plus de détails.

Créé en juin 2000, Webhelp est le numéro trois européen des centres d'appel après le français Teleperformance et l'allemand Arvato. Dans le cadre de sa mise en vente, l'entreprise pourrait être valorisée à environ un milliard d'euros, soit près de dix fois son Ebitda.

Selon les données Thomson Reuters, Teleperformance, dont la capitalisation boursière s'élève à 3,8 milliards d'euros, est actuellement valorisée à 9,90 fois l'Ebitda.

Webhelp, contrôlé depuis 2011 par Charterhouse, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 528,6 millions d'euros. Il a relevé en juin son objectif de revenus pour 2015 à 650 millions d'euros, contre 575 millions précédemment, après avoir acquis les sociétés Perry & Knorr, en Allemagne, et OnLine, en Italie.

L'opérateur ambitionne également de devenir le numéro un européen des centres d'appel et des relations clients d'ici trois à cinq ans, avec un chiffre d'affaires supérieur à un milliard d'euros à l'horizon de 2018-2020.

Présent dans 20 pays, il emploie quelque 27.000 salariés dans le monde. (Edité par Dominique Rodriguez)