L'Etat britannique sort de Royal Mail, l'action baisse

mardi 13 octobre 2015 10h19
 

LONDRES, 13 octobre (Reuters) - L'Etat britannique est entièrement sorti de Royal Mail en vendant 13% du capital pour un montant de 591,1 millions de livres (795,85 millions d'euros) et en attribuant 1% aux salariés.

Londres a annoncé mardi avoir cédé une participation de 13% via un processus accéléré de constitution d'un livre d'ordres au prix de 455 pence par action. Le titre a clôturé lundi à 472,20 pence, juste avant l'annonce par le gouvernement de son intention de sortir entièrement du capital de Royal Mail.

Cette cession met fin à la participation de l'Etat britannique au capital de la société de services postaux et de messagerie, fondée il y a 500 ans et dont la privatisation en 2013 a suscité de vives critiques, l'opposition et les syndicats reprochant au gouvernement de brader l'entreprise. De fait, le cours de Bourse avait gagné jusqu'à 87% juste après l'opération.

Le titre recule de 4,64% à 450,30 pence mardi vers 08h15 GMT à la Bourse de Londres, en baisse de 0,73%. (Sarah Young, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)