L'Arabie saoudite engagée dans une chasse aux dépenses superflues

lundi 12 octobre 2015 17h27
 

* Ryad rattrapé par l'effondrement des cours du pétrole

* Le gouvernement veut récupérer l'argent non utilisé

* Hausse des dépenses militaires, autres projets au ralenti

* La France attend des "contrats conséquents"

par Marwa Rashad

RYAD, 12 octobre (Reuters) - Engagé dans une chasse aux dépenses superflues, le ministère saoudien des Finances a demandé aux organismes gouvernementaux de restituer à l'Etat les fonds qui leur avaient été alloués pour cette année et qui n'auraient pas été dépensés, selon des sources proches du dossier.

Cette annonce, qui survient sur fond d'effondrement des cours du pétrole, marque un tournant dans la politique du royaume, premier exportateur mondial de brut.

Jusqu'à présent, les organismes gouvernementaux disposaient en toute liberté des fonds versés par de l'Etat pour financer les projets qu'ils souhaitaient. Dorénavant, ils devront rendre au Trésor public les sommes qui n'auront pas été utilisées, selon des sources proches du dossier.

Contacté par Reuters, le ministère des Finances n'a pas souhaité faire de commentaires.   Suite...