LEAD 1-Givaudan-CA supérieur aux attentes, le titre monte

vendredi 9 octobre 2015 13h14
 

(Actualisé avec cours de Bourse, commentaire d'analyste)

ZURICH, 9 octobre (Reuters) - Givaudan a fait état vendredi d'un recul moins marqué que prévu de son chiffre d'affaires sur neuf mois, tout en confirmant ses objectifs de croissance organique pour la période de cinq ans se terminant cette année.

A la suite de ces annonces, le titre du fabricant suisse de parfums et d'arômes progressait de 4,13% à 1.690 francs vers 11h15 GMT, après avoir atteint en séance 1.712 francs, un pic de plus de deux mois.

Le numéro un mondial du secteur a précisé que son chiffre d'affaires avait baissé de 0,5% sur les neuf premiers mois de l'année, à 3,296 milliards de francs (3,02 milliards d'euros), en raison essentiellement d'un impact de changes négatif.

"Même si les données du troisième trimestre sont tout juste au-dessus de nos attentes et de celles du marché en francs suisses, la croissance à taux de change constants (...) est nettement meilleure que ce que nous avions anticipé", a déclaré Jon Cox, analyste chez Kepler Cheuvreux.

A taux de changes constants, les ventes de Givaudan -- qui fournit notamment Dior et Prada -- affichent en effet une progression de 2%.

Les analystes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne un chiffre d'affaires sur neuf mois de 3,285 milliards de francs.

Sur le seul troisième trimestre, le chiffre d'affaires a reculé de 0,9%, à 1,1 milliard de francs. A taux de change constants, les ventes ont progressé de 3,3%.

"Pour la période 2010-2015, Givaudan vise une croissance organique comprise entre 4,5% et 5,5% par an, avec pour hypothèse une croissance du marché estimée entre 2% et 3%", souligne le groupe dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires de la division parfums a baissé de 1,5% (+0,7% à taux de change constants) sur les neuf premiers mois de l'année, à 1,563 milliard de francs, tandis que celui du pôle arômes a augmenté de 0,4% (+3,3% à taux de change constants) à 1,733 milliard. (Joshua Franklin et Brenna Hughes Neghaiwi, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Juliette Rouillon)