BOURSE-Maurel & Prom recule, interrogations sur le projet avec MPI

jeudi 8 octobre 2015 12h04
 

PARIS, 8 octobre (Reuters) - L'action Maurel & Prom compte parmi les plus fortes baisses de l'indice SBF 120 jeudi matin à la Bourse de Paris, l'opérateur pétrolier pâtissant de doutes sur le projet de rachat de MPI alors qu'un actionnaire de cette dernière a fait part de son mécontentement à ce sujet.

A 11h48, le titre recule de 1,94% à 4,299 euros quand MPI gagne 0,37% à 2,69 euros et l'indice SBF 120 perd 0,35%.

Fin août, Maurel & Prom a annoncé un projet d'absorption de la société MPI, son ancienne filiale nigériane scindée en 2011, pour faire face à la chute des cours du brut et renforcer sa position dans le mouvement de consolidation engagé dans le secteur.

"Il y a quelques doutes, on s'interroge. On voit que le projet de fusion avec MPI ne fait pas que des heureux. Des actionnaires ont fait part de leur mécontentement", observe un vendeur actions en poste à Paris, évoquant la lettre aux actionnaires de Maurel & Prom pour "tenter d'apaiser les tensions".

Dans son dernier rapport de gestion du mois de septembre, le fond Allan Gray Africa Equity, actionnaire de MPI, a estimé que la société valait quatre euros par action contre 2,09 euros selon les modalités de l'opération proposée par Maurel & Prom.

"Ce n'est clairement pas dans les intérêts des minoritaires de MPI et nous déployons un maximum d'efforts pour protéger la valeur des actionnaires de MPI", écrit le fonds.

Selon ce dernier, Maurel & Prom veut utiliser le cash de MPI pour diminuer son problème de dette.

"Les risques de gouvernance d'entreprise surviennent lorsque les intérêts du management, ou de certains actionnaires, ne sont pas alignés sur ceux de tous les actionnaires. Malheureusement, le fonds est exposé de temps en temps à ces risques, comme c'est actuellement le cas avec MPI", écrit Allan Gray.

Maurel & Prom a publié mercredi une lettre adressée aux actionnaires revenant sur ce projet qui vise à créer un leader européen dans un contexte de chute des cours du pétrole.   Suite...