October 7, 2015 / 9:05 PM / 2 years ago

LEAD 1--Le Québec prêt à l'entrée d'un étranger dans Bombardier

4 MINUTES DE LECTURE

(Actualisé avec déclarations du ministre québecois de l'Economie, cours, sources)

MONTREAL/TORONTO, 7 octobre (Reuters) - Le gouvernement du Québec s'est déclaré mercredi disposé à voir un investisseur étranger entrer au capital de Bombardier, après l'échec des discussions entre le constructeur ferroviaire et aéronautique et Airbus en vue d'une cession de la majorité du capital de son programme d'avion CSeries.

Airbus a mis fin aux discussions avec Bombardier en vue de son implication dans le programme CSeries qui subit ainsi un nouveau revers dans ses efforts pour percer sur le marché mondial des avions d'une capacité de plus de 100 places.

Interrogé sur la possibilité d'un investissement étranger dans Bombardier, le ministre Jacques Daoust a laissé entendre que voir la majorité du capital du groupe détenue par des intérêts étrangers n'était pas inconcevable.

"Regardez la propriété des fleurons québécois qui sont cotés en Bourse, a-t-il dit à la presse. Vous allez vous apercevoir qu'ils ne sont pas majoritairement détenus par des Québécois."

Il a précisé que le plus important à ses yeux était que le siège de l'entreprise reste à Montréal.

A la Bourse de Toronto, l'action Bombardier a chuté de 13% vendredi, terminant la journée à 1,54 dollar canadien, au lendemain de l'annonce de la fin des discussions avec Airbus.

Le titre avait terminé en hausse de 15% mardi à la suite des informations de Reuters sur ces pourparlers.

"Globalement, nous voyons le fait que Bombardier ait approché Airbus comme un facteur négatif car il suggère de sérieux problèmes de financement ou de ventes des CSeries", écrit l'analyste de Canaccord David Tyerman à ses clients.

Le programme CSeries pèse sur le bilan de Bombardier, poussant le groupe à envisager des ventes d'actifs ou d'autres mesures pour lever des fonds. Sa dette à long terme s'élevait à neuf milliards de dollars (huit milliards d'euros) au 30 juin, pour 3,1 milliards de dollars de liquidités disponibles. Le groupe a vu sa trésorerie fondre de 808 millions au deuxième trimestre.

Un Investissement Chinois Serait Politiquement délicat

"Bombardier souffre d'un problème de confiance, non seulement de la part des investisseurs mais aussi de ses clients (...)", selon l'analyste de National Bank Cameron Doerksen.

La société basée à Montréal n'a pour l'instant reçu que 243 commandes fermes pour cet appareil contre un objectif de 300, selon les analystes financiers. Elle n'a pas annoncé de nouvelle commande ferme depuis plus d'un an.

"C'est un segment de marché difficile. Personne n'a vraiment réussi à décoller", a souligné Simon Elsegood, analyste chez CAPA-Centre for Aviation en marge d'une conférence à Helsinki.

Bombardier a déjà approché une entreprise chinoise mais ces discussions se sont achevées il y a trois ou quatre semaines, selon une source proche du dossier.

"Un accord avec les Chinois semble le plus logique mais il pourrait être délicat politiquement", a commenté Rob Spingarn, analyste de Credit Suisse.

Pour une source du secteur bancaire, "s'ils obtiennent des capitaux de non-Occidentaux, cela ajoutera un niveau supplémentaire de difficulté en termes de transfert de technologie".

Tout projet impliquant la vente de technologies aéronautiques à des investisseurs chinois déclencherait probablement l'ouverture d'une enquête fédérale au Canada.

Jacques Daoust a assuré que le Québec était disposé à aider Bombardier mais il a précisé que le groupe n'avait pas sollicité l'appui financier des pouvoirs publics pour le programme CSeries.

La province pourrait s'appuyer sur la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), a rapporté Reuters. La Caisse s'est refusée à commenter ce qu'elle a qualifié de "rumeurs" sur des discussions avec Bombardier. (Euan Rocha, Allison Lampert et Allison Martell, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below