Des suspects identifiés après les violences à Air France

mercredi 7 octobre 2015 10h35
 

PARIS, 7 octobre (Reuters) - "Un certain nombre" de personnes soupçonnées d'être impliquées dans les violences survenues lundi au siège d'Air France, où deux hauts responsables de la compagnie ont été molestés, ont été identifiées et seront sanctionnées, a confirmé mercredi à Reuters une source proche d'Air France.

Selon RTL, une enquête interne menée par la compagnie aurait permis d'identifier vingt suspects, dont trois seraient directement impliqués dans les faits survenus en marge du comité central d'entreprise (CCE) de lundi à Roissy (Val-d'Oise), près de Paris.

"Il s'agit essentiellement de membres du personnel au sol, de la maintenance et de l'activité cargo notamment, mais également de deux pilotes et d'une hôtesse de l'air", d'après la radio.

Le Premier ministre, Manuel Valls, a dit sur RTL attendre de la justice "la plus grande sévérité". ( )

"Un certain nombre de personnes suspectées d'être impliquées dans les violences ont été identifiées et des sanctions seront prises", a-t-on dit à Reuters de source proche de la direction d'Air France. (Cyril Altmeyer, édité par Sophie Louet)