Valls se dit confiant dans la reprise du dialogue à Air France

mercredi 7 octobre 2015 09h18
 

* Le Premier ministre en appelle aux pilotes

* Sapin dément un plan de 5.000 suppressions de postes

* Les auteurs des violences de lundi identifiés, selon RTL

* Valls veut "la plus grande sévérité"

PARIS, 7 octobre (Reuters) - Manuel Valls, qui a réaffirmé mercredi son soutien à la direction d'Air France, s'est dit convaincu de la reprise du dialogue social dans l'entreprise, malgré les violences du 5 octobre, et en appelé à la "responsabilité" des pilotes.

Invité de RTL, le Premier ministre a souhaité en outre "la plus grande sévérité" judiciaire à l'encontre des personnels qui ont molesté lundi le directeur des ressources humaines de la compagnie, Xavier Broseta, et Pierre Plissonnier, responsable de l'activité long courrier.

"Il faut des réformes, je crois que les salariés sont prêts à ces réformes à condition qu'il y a ait un dialogue social et que les pilotes prennent pleinement leurs responsabilités", a-t-il déclaré.

"Le défi, c'est celui de la survie d'Air France. L'Etat actionnaire, qui représente 17% du capital, joue pleinement son rôle en soutenant la direction et en soutenant en tout cas la nécessité de véritables réformes pour Air France, pour éviter des licenciements et surtout des pertes financières", a-t-il souligné.

"Sans l'effort des pilotes, sans la lucidité des pilotes, sans la responsabilité que doivent assumer les pilotes, il ne peut pas y avoir de bonnes réformes", a insisté Manuel Valls.   Suite...