October 6, 2015 / 2:26 PM / 2 years ago

GRAPHES-Wall Street sans illusion sur les profits, sauvée par les ménages?

3 MINUTES DE LECTURE

* BPA à 12 mois des entreprises américaines attendus en baisse: bit.ly/1Mar88G

* Les stocks croissent plus vite que les CA: bit.ly/1jb4Ska

* Wall Street évolue en phase avec les ventes au détail: bit.ly/1QWqiMa

6 octobre (Reuters) - PepsiCo pourrait bien avoir donné le ton d'une saison de publications américaines qui confortera le sentiment d'investisseurs sans illusion sur les profits des entreprises mais où la surprise viendra des consommateurs.

PepsiCo, qui a inauguré les publications de résultats du troisième trimestre du fait d'un exercice légèrement décalé, a fait état d'une baisse moins marquée que prévu de ses profits à la faveur notamment d'un recul des coûts des matières premières et d'une hausse de la demande de ses produits.

Si les sociétés américaines ont affiché des bénéfices par action en croissance ininterrompue depuis 2009, ces derniers sont désormais attendus en baisse sur les douze prochains mois, ce qui risque de peser sur Wall Street, déjà en recul par rapport à ses niveaux de la fin de l'année dernière.

Graphique de l'évolution en glissement annuel des BPA attendus à 12 mois des entreprises américaines:

bit.ly/1Mar88G

Le décalage entre la dynamique des stocks des entreprises et celle de leur chiffre d'affaires s'accroît depuis l'été 2014, ce qui pourrait fragiliser les perspectives d'investissement et d'emploi et plomber un peu plus les indices boursiers.

Graphique de la dynamique des chiffres d'affaires et des stocks des entreprises américaines:

bit.ly/1jb4Ska

Dans une économie américaine assez peu ouverte sur l'extérieur, Wall Street tend toutefois à évoluer en phase avec la demande intérieure et tout particulièrement avec celle des ménages.

L'évolution de l'indice S&P 500 est étroitement corrélée à celle des ventes de détail, qui agissent comme une force de rappel en cas de décrochage de Wall Street lié à des chocs externes, comme lors de la crise de la zone euro en juillet 2011.

Graphique de l'évolution du S&P 500 et des ventes de détail depuis 2005:

bit.ly/1QWqiMa

Les ventes de détail, dont l'affaiblissement précède les phases de récession aux Etats-Unis, ont continué à croître ces derniers mois. Les données sur leur évolution au mois de septembre seront publiées le 14 octobre.

Sources :

* Navigating the cross currents. Real retail sales tend to lead IP, and equities. Investor Intel. Barclays. 5 octobre 2015

* Marchés en 2015, la grande convergence. Invesco. Présentation du 30 septembre 2015.

Marc Joanny, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below