La droite veut "révolutionner" les transports en Ile-de-France

mardi 6 octobre 2015 16h57
 

* 18 milliards d'euros d'investissements sur 6 ans

* Une rénovation totale du réseau

* L'accent mis sur la sécurité

* Des téléphériques urbains ?

PARIS, 6 octobre (Reuters) - Valérie Pécresse, donnée gagnante en Ile-de-France par un récent sondage, s'est engagée mardi à une "révolution" des transports dans la région avec des investissements de 18 milliards d'euros d'ici à 2021, qui seraient financés intégralement par le budget selon elle "dispendieux" de la majorité sortante de gauche.

Les transports sont avec la sécurité et l'emploi les principaux sujets de préoccupation des Franciliens, dont 8,3 millions empruntent quotidiennement les transports en commun durant 1h20 en moyenne.

Malgré des investissements en hausse, retards, inconfort et insécurité continuent de rythmer les déplacements. Le budget transports représente en 2015 plus d'un tiers du budget global de la région (4,926 milliards) avec 1,803 milliards d'euros, dont un milliard d'investissements.

"L'heure est venue de tourner la page de 18 ans de sous-investissements, de choix discutables et d'abandons successifs", déclare Valérie Pécresse, chef de file Les Républicains-UDI-MoDem, qui entend prendre sa revanche sur la défaite de 2010 lors des élections régionales de décembre.

Face à la vétusté du réseau, dénoncée dès 2010 dans un rapport de la Cour des comptes, l'ancienne ministre du Budget de Nicolas Sarkozy promet des rames neuves ou rénovées en 2021 sur les lignes du RER et du Transilien avec l'achat de 407 trains qui s'ajouteraient aux 280 déjà programmés par le Stif (Syndicat des transports d'Ile-de-France), qui gère le réseau.   Suite...