Assurance-L'IAIS avalise de nouvelles exigences de fonds propres

lundi 5 octobre 2015 18h54
 

par Huw Jones

LONDRES, 5 octobre (Reuters) - Les neuf plus grands assureurs internationaux seront soumis à des exigences de fonds propres renforcées dans le cadre des nouvelles règles arrêtées par l'organe de réglementation et de contrôle au niveau mondial du secteur et destinées à éviter que les contribuables soient sollicités en cas de faillite.

A la demande du groupe des vingt (G20), l'Association internationale des superviseurs de l'assurance (IAIS) a recommandé des exigences de fonds propres à un double niveau pour ces neufs compagnies internationales dont une éventuelle faillite risquerait de déstabiliser les marchés financiers internationaux, ou assureurs d'importance mondialement systèmique (G-SIIs, global systematically important insurers).

Les neufs groupes d'asssurances concernés sont AIG, qui avait dû être renfloué par les contribualbes américains lors de la crise financière de 2007-2009, Prudential Financial et MetLife pour les Etats-Unis, Allianz pour l'Allemagne, Aviva et Prudential pour le Royaume-Uni, Ping An Insurance pour la Chine, Generali pour l'Italie et Axa pour la France.

L'IAIS a dit lundi avoir achevé la première étape d'élaboration du deuxième niveau d'exigence de fonds propres pour ces assureurs systémiques, baptisé HLA (higher loss absorbency). Il vient compléter le BCR ou Basic Capital Requirement adpoté par l'IAIS, il y a un an.

"La proposition initiale pour le HLA et le BCR désormais achevé, l'IAIS a franchi une étape majeure dans sa détermination à faire face aux risques pour le système financier international provenant des assureurs systémiquement importants ", s'est félicité Felix Hufeld, président du comité exécutif de l'IAIS, dans un communiqué.

Les G-SIIs n'auront pas à rendre public les suppléments de fonds propres constitués dans ce cadre avant 2019. Mais comme pour les règles sur le capital additionnel des banques, les investisseurs voudront rapidement connaître la capacité des campagnies à respecter ces nouvelles exigences sans avoir à lever des fonds propres additionnels.

Des superviseurs du secteur des assurance aux Etats-Unis se sont interrogés sur la nécessité de règles internationales de fonds propres pour les assureurs, estimant que les exigences nationales suffisaient et que les assureurs ne posaient pas les mêmes types de risques que les banques.

L'IAIS a dit que le BCR correspondrait en fait aux exigences de fonds propres que les neuf G-SIIs doivent respecter dans le cadre de leur réglementation nationale.   Suite...