Air France-Licenciements possibles en l'absence de dialogue-sces

lundi 5 octobre 2015 15h09
 

PARIS, 5 octobre (Reuters) - Des licenciements secs ne sont pas à exclure chez Air France, pour la première fois depuis les années 1990, en l'absence de reprise du dialogue avec les syndicats, a-t-on déclaré lundi de sources proches de la direction.

La compagnie en difficulté a annoncé lundi aux syndicats son intention de supprimer 2.900 postes et de retirer 14 avions de sa flotte long-courrier d'ici 2017, dans le cadre d'un "plan B" consécutif à l'échec de ses discussions avec les navigants, au cours d'un comité central d'entreprise (CCE), définitivement interrompu par des violences.

"Nous lançons le plan B mais nous sommes toujours disposés de rouvrir à tout moment la concertation", a-t-on dit de source proche de la direction. "Notre porte est toujours ouverte pour reprendre les différents dialogues".

Air France espère retrouver une marge opérationnelle positive cette année et estime que l'objectif de ramener à l'équilibre son activité long-courrier, qui a déjà fait l'objet de mesures de restructuration, était à sa portée, a-t-on précisé de même source. (Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)