Athènes présente lundi un douloureux budget d'austérité

lundi 5 octobre 2015 07h00
 

par Renee Maltezou et Lefteris Papadimas

ATHÈNES, 5 octobre (Reuters) - Le gouvernement grec va présenter lundi un projet de budget d'austérité douloureux destiné à satisfaire ses créanciers internationaux et qui prévoit un maintien de la récession l'année prochaine avant un retour à la croissance en 2017.

Après sept mois de négociations houleuses avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international, Athènes a accepté cet été d'entreprendre de nouvelles coupes budgétaires et des réformes économiques en contrepartie d'un nouveau programme d'aide d'un montant de 86 milliards d'euros qui lui a permis de rester dans la zone euro.

Selon les dernières projections en date, l'économie grecque devrait se contracter de 2,3% cette année et de 0,5% en 2016. L'endettement public devrait quant à lui représenter 196% du produit intérieur brut en 2015 et 201% l'année prochain, nouvelles aides extérieures comprises.

"Les principaux objectifs du projet de budget ne seront pas différents des estimations du programme", a dit à Reuters un responsable du ministère des Finances.

"Nous pensons que la récession sera moins sévère que prévu cette année et cela pourrait se refléter dans le budget définitif qui sera soumis en novembre au Parlement", a-t-il dit.

Le programme d'aide projette un déficit primaire, hors service de la dette, de 0,25% cette année et un excédent primaire de 0,5% l'an prochain. La feuille de route prévoit que cet excédent primaire atteigne 3,5% d'ici 2018.

L'objectif d'Athènes est de convaincre ses créanciers de sa bonne volonté afin que s'achève au plus vite le premier examen prévu dans le cadre du programme d'aide et que le gouvernement puisse recapitaliser les banques et lancer de nouvelles négociations avec les "Institutions" sur un allègement de la dette grecque avec comme objectif final un retour de la Grèce sur les marchés financiers.

  Suite...