LEAD 1-L'issue de l'Eurogroupe sur la Grèce "totalement ouverte"-Berlin

samedi 11 juillet 2015 12h21
 

(Actualisé avec sources à Bruxelles)

BERLIN, 11 juillet (Reuters) - L'issue de la réunion de l'Eurogroupe qui sera consacrée aux propositions de réformes de la Grèce, ce samedi après-midi à Bruxelles, demeure "totalement ouverte", a estimé samedi matin le porte-parole du ministère allemand des Finances, tempérant l'optimisme ambiant.

Il a refusé de commenter un article du journal Bild d'après lequel le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, juge les dernières propositions d'Athènes, soumises jeudi soir, "inappropriées" et s'oppose à de nouvelles négociations.

"Le ministre discutera cet après-midi avec ses collègues de la zone euro de la recommandation faite par les institutions", a dit le porte-parole du ministère, Frank Paul Weber. "L'issue des discussions est complètement ouverte", a-t-il ajouté.

L'Eurogroupe se réunit à Bruxelles à 15h00 (13h00 GMT) pour évoquer l'évaluation faite au sujet des propositions d'Athènes par la Commission européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et par le Fonds monétaire international (FMI).

De sources proches des tractations, on déclarait samedi matin à Bruxelles avoir de sérieux doutes sur les exigences de la Grèce en matière de plan d'aide, ajoutant que la conclusion d'un accord pour relancer les négociations était loin d'être acquise.

Une source, qui vendredi soir déclarait à Reuters être pratiquement certaine qu'un accord serait trouvé ce samedi, a dit en fin de matinée ne plus en être sûre, à quatre heures du commencement de la réunion de l'Eurogroupe.

"Le montant élevé des besoins de financement pour les trois ans à venir est peut-être trop important et trop brutal", a dit une source.

Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a demandé une aide de 53,5 milliards d'euros sur les trois prochaines années. Les experts, eux, estiment que la Grèce aura besoin au total de 82 milliards d'euros pour faire face à ses obligations, dit-on de source au fait des discussions. (Sabine Siebold; Eric Faye pour le service français)