France-Le FMI appelle à son tour à plus de contrôle des chômeurs

vendredi 10 juillet 2015 17h08
 

PARIS, 10 juillet (Reuters) - Après l'OCDE jeudi, le Fonds monétaire international (FMI) a appelé à son tour la France à renforcer le contrôle des chômeurs pour les inciter à rechercher plus activement un emploi.

Dans les conclusions de sa revue annuelle de l'économie française publiée vendredi, le Fonds souligne que, "si une reprise solide est en cours", des rigidités structurelles continuent de peser sur les perspectives à moyen terme de l'économie française.

La nécessité de s'y attaquer est d'autant plus grande que, selon lui, sa croissance potentielle est "fondamentalement plus faible qu'avant la crise".

Le FMI souhaite notamment une réforme d'ampleur du marché du travail pour permettre le retour au rythme de créations d'emplois d'avant crise.

Même avec la reprise actuelle, qu'il juge durable, l'économie française restera confrontée à un taux de chômage élevé qui ne diminuera que très graduellement. De 10,3% (y compris l'outre-mer), au premier trimestre 2015, il ne reviendrait qu'à 9% à l'horizon 2020, encore bien au-delà de son plus bas de 7,1% de début 2008, estime le Fonds.

Dans ce contexte, il salue les mesures prises par le gouvernement pour baisser le coût du travail ou, plus récemment, diminuer les incertitudes juridiques autour des licenciements, ainsi que sa volonté d'améliorer le dialogue social.

Mais pour réduire le chômage encore plus vite, le FMI prône plus de flexibilité dans les accords en entreprise sur le temps de travail et les salaires, une réforme du Smic, et un renforcement des incitations des chômeurs au retour à l'emploi.

INDEMNISATION "GÉNÉREUSE"   Suite...