Toshiba sonde des banques pour emprunter jusqu'à 4,5 mds-sces

mercredi 8 juillet 2015 11h41
 

TOKYO, 8 juillet (Reuters) - Toshiba a discuté avec des banques d'une ligne de crédit de 500 à 600 milliards de yens (3,7 à 4,5 milliards d'euros) afin de garantir son financement au cas où les résultats de l'enquête en cours sur ses irrégularités comptables affecteraient sa solvabilité, ont déclaré des sources mercredi.

Le conglomérat industriel nippon a consulté ses trois principales banques -- Sumitomo Mitsui Financial Group, Mizuho Financial Group et Sumitomo Mitsui Trust Holdings -- à ce sujet, ont indiqué à Reuters des sources au fait du dossier ayant requis l'anonymat.

Quelques heures auparavant, le groupe japonais a démenti un article du journal Yomiuri indiquant qu'il était à la recherche d'une ligne de crédit dans l'éventualité de voir la demande faiblir pour ses obligations.

"Nous n'anticipons pas une dégradation de notre financement à court terme", a déclaré à Reuters une porte-parole du groupe. "Les informations concernant une telle demande de notre part n'ont aucun fondement", a-t-elle ajouté.

Une commission indépendante mène actuellement une enquête sur des irrégularités comptables ayant eu cours pendant plusieurs années et jusqu'en 2013 au sein du groupe.

Dans l'attente des conclusions de cette enquête, attendues à la mi-juillet, le groupe a suspendu la publication de ses états financiers de l'exercice écoulé et le versement de son dividende.

Les soupçons d'irrégularités comptables ont fait baisser le cours de Bourse de Toshiba d'un cinquième depuis le mois d'avril et le titre a encore perdu 3,14% à la Bourse de Tokyo mercredi, à 394,7 yens.

Une source au fait du dossier avait indiqué samedi que le groupe pourrait devoir réduire ses résultats passés de plus de 100 milliards de yens (732 millions d'euros), plus de deux fois l'estimation initiale, l'enquête ayant révélé de nouvelles irrégularités. (Ritsuko Ando; Myriam Rivet pour le service français, édité par Véronique Tison)