July 14, 2015 / 8:49 AM / in 2 years

GB/Indicateurs-L'inflation redevient nulle en juin

4 MINUTES DE LECTURE

LONDRES, 14 juillet (Reuters) - Les principaux indicateurs macroéconomiques britanniques publiés ce mois-ci :

* L'INFLATION À NOUVEAU AU PLUS BAS DEPUIS PLUS D'UN DEMI-SIÈCLE

14 juillet - L'inflation est revenue en juin à son taux le plus bas en plus d'un demi-siècle, dans le sillage d'une baisse des prix dans l'alimentaire et la confection, au vu des chiffres publiés mardi par l'Office national de la statistique (ONS).

L'inflation tant annuelle que mensuelle a été nulle en juin, conformément à ce qui avait été prévu, après être revenue en territoire positif en mai. Elle avait subi en avril sa première contraction annuelle depuis 1960.

Hors énergie, alimentaire, alcools et tabacs, l'inflation annuelle a diminué à 0,8% en juin, au plus bas depuis mars 2001.

Les salaires ont sensiblement augmenté ces derniers mois et les chiffres attendus mercredi devraient montrer que les rémunérations hors les primes ont enregistré leur plus forte hausse depuis le début 2009.

Mais les pressions baissières sur l'inflation, imputables en particulier aux prix de l'énergie, risquent encore de persister pendant plusieurs mois.

Beaucoup d'économistes disent en outre que la hausse récente du sterling face à un panier de devises pourraient avoir un effet de déflateur sur les prix.

Tableau:

* déficit Commercial Au Plus Bas Depuis Juin 2013

10 juillet - Le déficit commercial a diminué en mai au montant le plus bas en près de deux ans mais le déficit d'avril a été revu en hausse, a annoncé l'Office national de la statistique vendredi.

Le déficit a été de huit milliards de livres en mai (consensus: 9,7 milliards), au plus bas depuis juin 2013. Le déficit d'avril a été révisé de 8,56 à 9,84 milliards, les importations ayant été revues en hausse pour le deuxième mois consécutif.

Les exportations ont augmenté de 0,1% en mai, par rapport à avril, et les importations ont diminué de 5,5%.

En incluant l'excédent des services, la balance commerciale affiche un déficit de 393 millions de livres en mai, également le plus faible depuis juin 2013.

Tableau:

* PRODUCTION INDUSTRIELLE MEILLEURE QU'ATTENDU GRÂCE À L'ÉNERGIE

7 juillet - La production industrielle britannique a enregistré en mai une hausse inattendue grâce à la croissance de l'activité du secteur des hydrocarbures, qui a plus que compensé un accès de faiblesse du secteur manufacturier, montrent les statistiques officielles publiées mardi.

La production industrielle totale a progressé de 0,4% alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une baisse de 0,2%.

La production de pétrole et de gaz a bondi de 7,3% par rapport à avril, sa plus forte hausse depuis plus d'un an.

En revanche, la production manufacturière a reculé de 0,6% après une baisse de 0,4% en avril; le consensus la donnait en hausse de 0,1%. Le secteur souffre depuis plusieurs mois de la faiblesse de la demande en Europe et de l'appréciation de la livre face à l'euro.

Sur un an, la production industrielle a augmenté de 2,1% en mai, sa plus forte hausse depuis avril 2014, et la production manufacturière de 1,0%.

Sur le trimestre mars-mai, la hausse en rythme annuel de la production manufacturière a toutefois ralenti à 0,8%, son plus bas niveau depuis août-octobre 2013.

Tableau

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below