** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 7 juillet 2015 07h46
 

7 juillet (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues stables ou en légère hausse mardi à l'ouverture, avant de nouvelles réunions au sommet à Bruxelles sur le dossier grec, qui reste le principal facteur influençant l'évolution des marchés financiers.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait débuter quasiment inchangé tandis que le Dax à Francfort pourrait gagner 0,1% et le FTSE à Londres 0,2%.

La Bourse de Tokyo progresse de près de 1,5% à moins d'une demi-heure de la clôture tandis que les marchés chinois sont de nouveau en baisse marquée, l'impact des mesures de soutien annoncées au cours du week-end semblant limité. A Shanghai, l'indice phare cède ainsi 2,6%.

Les ministres des Finances de la zone euro doivent se retrouver à 13h00 (11h00 GMT) à Bruxelles au surlendemain de la victoire du "non" au référendum grec. Cette réunion sera suivie en fin d'après-midi d'un sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de la région, au cours duquel le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a été invité à présenter de nouvelles propositions aux créanciers de son pays.

La Banque centrale européenne (BCE) a maintenu lundi soir son soutien au système bancaire grec en confirmant le plafond des liquidités d'urgence qu'elle met à leur disposition, mais cela est insuffisant pour permettre la réouverture des agences bancaires et lever l'encadrement des retraits aux guichets automatiques.

Sur le marché des changes, l'euro est en léger recul, autour de 1,1035 dollar, mais reste au-dessus du point bas de 1,0969 touché lundi juste après le résultat du référendum grec.

"La Grèce est dans une situation difficile. Même s'il y a de la volatilité sur le court terme et si les discussions vont être difficiles, je m'attends toujours à ce qu'une solution soit trouvée qui permette d'éviter au bout du compte que la situation tourne mal", a dit Alain Bokobza, responsable de l'allocation d'actifs de la Société générale, lors d'un déplacement à Tokyo.

Les cours du pétrole, eux, se stabilisent au lendemain de l'une de leur plus fortes baisses depuis le début de l'année, le brut léger américain ayant perdu près de 8% et le Brent plus de 6% lundi.

  Suite...