Rome appelle Athènes et ses créanciers au compromis

lundi 6 juillet 2015 10h42
 

ROME, 6 juillet (Reuters) - La Grèce et ses créanciers doivent reprendre leurs négociations et faire preuve de davantage de bonne volonté afin de trouver un compromis au lendemain d'un référendum lors duquel les électeurs grecs ont massivement rejeté de nouvelles mesures d'austérité, a déclaré lundi Sandro Gozi, secrétaire d'Etat italien en charge des Affaires européennes.

Les discussions entre Athènes et ses créanciers se sont jusqu'à présent apparentées à un "dialogue de sourds" et toutes les parties en présence en portent la responsabilité, a-t-il ajouté.

"Si chacun pense avoir raison et que les autres ont complètement tort, nous n'irons nulle part", a-t-il dit.

"Il faut faire des efforts pour comprendre le point de vue de l'autre." (Gavin Jones,; Nicolas Delame pour le service français)