Athènes dément un renflouement interne des banques grecques

samedi 4 juillet 2015 00h01
 

ATHENES, 3 juillet (Reuters) - Le président de l'Association des banques grecques a qualifié vendredi soir de "sans fondement" les informations du Financial Times faisant état d'un projet de renflouement des institutions bancaires par une taxation des dépôts.

Louka Katseli, qui préside également la Banque nationale de Grèce, a déclaré que cette hypothèse relevait de la "sphère du fantasme". "Il n'existe aucun scénario de ce type dans aucune banque grecque, pas même au titre d'exercice sur le papier", a-t-il ajouté.

Le ministre des Finances Yanis Varoufakis a dénoncé "une rumeur malicieuse" au moment où partisans du "oui" et du "non" au référendum prévu dimanche ont manifesté à Athènes dans la soirée.

Sur son compte Twitter, Yanis Varoufakis a réfuté l'information du FT qui évoquait un plan de renflouement bancaire incluant une taxation de 30% sur les dépôts supérieurs à 8.000 euros.

Les dirigeants grecs ont à plusieurs reprises exclu un tel scénario qui avait été employé à Chypre pour éviter un effondrement du système bancaire.

Citant des banquiers et des personnes connaissant le dossier, le FT précise: "Les projets, qui prônent un 'prélèvement' d'au moins 30% sur les dépôts supérieurs à 8.000 euros, est un scénario de plus en plus probable pour au moins une banque".

Le journal cite une source qui explique que cette taxation "s'inscrirait dans un contexte de restructuration globale du système bancaire une fois que le programme d'aide de la Grèce serait remis en place".

(Michele Kambas et George Georgiopoulos avec Matt Robinson; Pierre Sérisier pour le service français) ;))