L'Italie doit croître plus pour affronter les turbulences-Visco

jeudi 2 juillet 2015 21h19
 

MILAN, 2 juillet (Reuters) - L'Italie a besoin d'une croissance économique plus vigoureuse pour rendre son endettement massif plus supportable et pour être en mesure de faire face aux turbulences de marché qui pourraient résulter des soubresauts de la crise grecque, a déclaré jeudi Ignazio Visco, gouverneur de la Banque d'Italie.

Rapportée au produit intérieur brut (PIB) la dette italienne est la deuxième plus élevée de la zone euro après celle de la Grèce.

"L'Italie a une dette publique qu'il faut rendre supportable", a dit Ignazio Visco à des journalistes à Milan, ajoutant que pour ce faire, il fallait que l'économie italienne, qui devrait afficher une croissance modeste en 2015 après trois années de récession, soit plus forte.

Le gouverneur de la Banque d'Italie note que les turbulences de marché liées à la nouvelle confrontation entre la Grèce et ses créanciers ont été à ce stade beaucoup moins marquées que lors du pic de la crise de la dette de la zone euro dans les années 2011 et 2012.

Mais, "il y a des turbulences et il y aura des turbulences. Nous devons mettre notre pays sur une voie de croissance plus soutenue pour résister à ces turbelences", a-t-il dit.

Les rendements italiens avaient bondi en 2011, au plus fort de la crise de la dette de la zone euro, au point de dépasser à plusieurs reprises la barre des 7% jugée comme étant non viable sur le long terme.

Mais, alors que les négociations entre Athènes et ses créanciers ont été interrompues à l'approche du référendum organisé dimanche en Grèce sur les propositions des créanciers, les coûts de financement de l'Italie n'ont que très peu augmenté au cours de ces dernières semaines. (Valentina Za et Elvira Pollina, Benoit Van Overstraeten pour le service français)