Ryanair porte son divorce avec Hertz devant la justice

jeudi 2 juillet 2015 16h55
 

DUBLIN, 2 juillet (Reuters) - Ryanair a annoncé jeudi qu'elle allait porter en justice son litige avec l'entreprise américaine de location de voitures Hertz après la rupture de leur partenariat provoquée par un changement dans les méthodes de vente de billets de la compagnie aérienne à bas coûts.

Ryanair dit avoir été informée par Hertz de son intention de mettre fin à leur contrat d'exclusivité. La compagnie irlandaise ajoute qu'elle a en conséquence demandé à ses avocats de poursuivre le loueur américain et de réclamer des indemnités pour rupture de contrat.

Il n'a pas été possible d'obtenir une réaction de Hertz dans l'immédiat.

Ryanair a récemment signé un accord avec des plateformes du système de réservation centralisé (Global distribution system, GDS) permettant à certains clients d'acquérir leurs billets de vol via des tiers, typiquement les comparateurs de prix. Auparavant, Ryanair vendait ses billets exclusivement via son site internet, qui proposait en outre de fortes promotions sur les locations de voiture proposées par Hertz.

D'après la compagnie irlandaise, Hertz l'a informée que cet accord constituait à ses yeux une rupture de leur contrat, qui courait jusqu'en 2020.

Ryanair a répliqué qu'elle vendait des billets via les plateformes GDS depuis avril 2014 "à la connaissance et avec le soutien de Hertz".

"Nous avons eu un partenariat long et fructueux avec Hertz et il est dommage qu'il s'achève de manière si regrettable et précoce", déclare Michael O'Leary, directeur général de la compagnie irlandaise, dans un communiqué. (Conor Humphries; Bertrand Boucey pour le service français)