Electrolux veut encore croire à l'acquisition de GE Appliances

jeudi 2 juillet 2015 09h53
 

STOCKHOLM, 2 juillet (Reuters) - Le directeur général d'Electrolux a bon espoir de boucler cette année l'achat de GE Appliances, filiale électroménager de General Electric, même si le département américain de la Justice a ouvert une procédure visant à empêcher l'opération.

Des divergences d'opinion entre l'acquéreur et la justice américaine n'ont rien d'exceptionnel et cela n'implique nullement que la transaction va capoter, a déclaré Keith McLoughlin jeudi.

"Je pense qu'il serait très difficile pour nous et pour GE d'envisager l'acquisition d'une partie seulement de leurs opérations d'électroménager", a dit McLoughlin, précisant que des discussions en vue de passer un arrangement avec la justice américaine étaient pour l'instant infructueuses.

"Nous restons ouverts à la discussions et nous espérons qu'il en est de même pour eux", a-t-il ajouté.

Le département de la Justice estime que le rapprochement entre Electrolux et GE Appliances serait néfaste pour la concurrence et les consommateurs en unissant deux des trois leaders sur le marché des cuisinières, des fours et des plaques de cuisson, le troisième étant Whirlpool.

L'action Electrolux plonge de 10,4% à la Bourse de Stockholm jeudi matin, la plus forte baisse de l'indice FTSEurofirst 300 . (Niklas Pollard et Sven Nordenstam, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Véronique Tison)