1 juillet 2015 / 20:34 / il y a 2 ans

Eurazeo entre au capital de la plateforme de crédit Prêt d'Union

* Avec Pierre Kosciusko-Morizet, Eurazeo va investir E17 mlns

* Investissement dans le cadre d'une augmentation de capital de E31 mlns de Prêt d'Union

* Prêt d'Union veut s'implanter en Italie, puis en Espagne

PARIS, 1er juillet (Reuters) - Eurazeo a annoncé mercredi un investissement de 17 millions d'euros au capital de la plateforme de crédit aux particuliers Prêt d'Union, réalisé en association avec l'entrepreneur français Pierre Kosciusko-Morizet, co-fondateur du site de vente en ligne PriceMinister, au sein d'un véhicule d'investissement commun.

L'investissement, qui est réalisé via son pôle Eurazeo Croissance, s'inscrit dans le cadre d'une augmentation de capital de Prêt d'Union de 31 millions d'euros à laquelle participeront aussi les actionnaires actuels de la plate-forme de crédit.

La société d'investissement n'a pas voulu donner le montant précis de sa quote-part à l'investissement de 17 millions, pas plus qu'elle n'a souhaité dire quelle part de capital elle détiendra, avec Pierre Kosciusko-Morizet, dans Prêt d'Union à l'issue de l'opération.

Eurazeo a néanmoins indiqué qu'elle aura un membre au conseil de surveillance de Prêt d'Union.

"Pour Eurazeo Croissance, la FinTech (technologies liées au secteur financier, ndlr) est une des trois principaux secteurs visés (..) C'est un secteur qui est totalement bouleversé par les Big Data (collecte de métadonnées), par internet", explique Yann-Hervé du Rusquec, responsable d'Eurazeo Croissance.

"On va continuer à suivre ce secteur. L'IT (technologies de l'information) du secteur bancaire traditionnel est assez archaïque et aujourd'hui la rupture va venir des start-up", poursuit-il, ajoutant qu'Eurazeo pourrait réinvestir à l'avenir dans la plateforme de crédits aux particuliers.

Pour Prêt d'Union, cette nouvelle levée de fonds va permettre à l'entreprise de poursuivre ses investissements et d'étendre ses activités à l'étranger.

La société, qui a lancé ses activités en décembre 2011 et qui est agréée par l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) en tant qu'établissement de crédit, veut ouvrir une succursale en Italie puis une seconde en Espagne.

"On s'oriente plutôt vers l'Europe du Sud. On va commencer par l'Italie pour la fin du premier trimestre 2016, suivi de l'Espagne tout début 2017", explique Charles Egly, président du directoire de Prêt d'Union.

S'il n'a pas souhaité donner d'informations sur les résultats financiers de Prêt d'Union, le dirigeant indique toutefois que l'entreprise souhaite être "à l'équilibre d'ici l'été ou la fin 2016".

Depuis le début de son activité fin 2011, l'entreprise a octroyé pour 200 millions d'euros de prêts et est actuellement sur un rythme de 15 millions d'euros de nouveaux prêts en moyenne par mois. (Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below