Un accord est encore possible avec la Grèce, dit Valls

mercredi 1 juillet 2015 15h19
 

PARIS, 1er juillet (Reuters) - "Un accord est encore possible" entre la Grèce et ses créanciers, a estimé mercredi Manuel Valls en soulignant que la France était "totalement à l'initiative" pour maintenir le dialogue.

"Un accord est encore posible, (...) un accord c'est toujours possible et souhaitable", a dit le Premier ministre français lors des questions d'actualité à l'Assemblée nationale.

"Le dialogue a repris et la France y est pour beaucoup, (...) des propositions continuent d'être évaluées entre les parties prenantes".

"En ces heures très délicates de négociation, (...) les choses, reconnaissons-le, restent fragiles", a souligné Manuel Valls en accusant Nicolas Sarkozy, sans le nommer, de mettre de l'huile sur le feu par des déclarations "pas responsables".

Dans une interview au Monde, le prédécesseur de François Hollande juge que la Grèce s'est mise "de facto" hors de la zone euro. (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)