France-Prison avec sursis requise contre Pérol

jeudi 2 juillet 2015 16h13
 

PARIS, 2 juillet (Reuters) - Le Parquet national financier (PNF) a requis jeudi la condamnation de François Pérol, président du directoire de BPCE, à deux ans de prison avec sursis, 30.000 euros d'amende et une interdiction définitive d'exercer toute fonction publique.

L'ancien secrétaire général adjoint de l'Elysée est jugé à Paris pour prise illégale d'intérêts.

Il est soupçonné d'avoir pris en 2009 la tête de BPCE, juste après avoir été associé "de manière étroite" aux négociations sur la fusion des Banques populaires et des Caisses d'épargne quand il était le collaborateur de Nicolas Sarkozy.

Depuis le début de son procès, François Pérol conteste tout délit, assurant n'avoir eu aucune "autorité décisionnelle" à l'Elysée.

Lundi, il a déclaré n'avoir eu aucun doute déontologique au moment de sa nomination.

La peine maximale encourue pour prise illégale d'intérêts est de deux ans de prison et 30.000 euros d'amende.

Le tribunal correctionnel devrait mettre son jugement en délibéré. (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)