** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mercredi 1 juillet 2015 07h53
 

PARIS, 1er juillet (Reuters) - Après deux séances de forte baisse liée aux inquiétudes sur le sort de la Grèce, les principales Bourses européennes sont attendues en hausse mercredi à l'ouverture alors qu'Athènes, qui n'a pas remboursé à temps 1,6 milliard d'euros dus au Fonds monétaire international (FMI), est officiellement en défaut de paiement vis-à-vis de l'institution, une première pour un pays développé.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 0,8% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,9% et le FTSE à Londres 0,6%.

Sur les deux sessions de lundi et de mardi, le CAC a perdu 5,3%, le Dax 4,8% et le Footsie 3,4%. Le mois de juin s'est soldé par une baisse de 4,35% pour le CAC, un repli de 4,11% pour le Dax et un plongeon de 6,6% pour le Footsie.

Les discussions se poursuivent sur la Grèce avec une nouvelle réunion de l'Eurogroupe programmée ce mercredi en fin de matinée sur un nouveau plan d'assistance financière proposé par Athènes.

Mais les partenaires d'Alexis Tsipras au sein de la zone euro, qui ont très mal pris l'annonce par le Premier ministre grec d'un référendum comparé à un coup de poker, ne semblent guère laisser de place à des négociations avant le scrutin de dimanche.

Le "non" l'emporterait dimanche en Grèce au référendum pour ou contre les propositions des créanciers avec 54% des voix contre 33% pour le "oui", selon un sondage publié mercredi qui souligne que l'écart s'est réduit depuis la fermeture des banques lundi.

Peu avant la clôture, le Bourse de Tokyo progressait de quelque 0,4%, portée par une enquête de la Banque du Japon montrant que les grandes entreprises avaient l'intention d'augmenter leurs investissements à une cadence jamais vue depuis 10 ans.

L'indice regroupant les Bourses d'Asie et du Pacifique (hors Tokyo) était également en légère hausse après un indicateur montrant que la croissance du secteur des services chinois s'était accélérée en juin, laissant espérer une amélioration de la deuxième économie mondiale.

L'euro, qui a cédé 0,89% face au dollar la veille, se stabilise dans les premiers échanges en Europe autour de 1,114 dollar pour un euro.   Suite...