Grèce-La zone euro en terrain inconnu si le non l'emporte-Sapin

mardi 30 juin 2015 08h21
 

PARIS, 30 juin (Reuters) - Un rejet des dernières propositions de ses créanciers lors du référendum à venir en Grèce ferait entrer la zone euro en terrain inconnu avec des risques surtout pour Athènes, a déclaré mardi Michel Sapin.

Interrogé sur France 2, le ministre français des Finances a estimé que la possibilité d'un défaut de la Grèce sur une échéance due au Fonds monétaire international ce mardi serait "sans grande conséquence", à l'inverse de la consultation annoncée par le Premier ministre grec Alexis Tsipras pour dimanche.

"S'ils disent oui, nous continuons à négocier", a-t-il répété. Si le non l'emporte, "on rentre dans une zone tout à fait inconnue avec des vrais risques, d'abord et avant toutes choses des risques pour la Grèce", a ajouté le ministre français des Finances.

Michel Sapin a regretté que le gouvernement grec "recule au dernier moment" après les efforts déjà consentis "parce que nous étions prêts à l'accompagner, y compris à l'accompagner pour diminuer le poids de la dette".

Il a encore déclaré que la place de la Grèce était toujours dans la zone euro.

Pour les autres pays de la zone, un rejet des propositions des créanciers du pays serait une "difficulté, mais pas un drame", a-t-il toutefois ajouté, estimant qu'ils s'étaient "considérablement musclés" depuis la dernière crise. (Yann Le Guernigou, édité par Chine Labbé)