SYNTHESE-Manifestation pro-Tsipras à Athènes avant un inéluctable défaut

mardi 30 juin 2015 05h25
 

* La situation est bloquée entre Athènes et ses créanciers

* La Grèce n'a pas les moyens de rembourser le FMI

* Tsipras annonce qu'il démissionnera si le "oui" l'emporte dimanche

* Juncker appelle les Grecs à désavouer Tsipras

* La crainte d'un "Grexit" agite les marchés, Tokyo en hausse mardi

par Michele Kambas et Lefteris Papadimas

ATHENES, 30 juin (Reuters) - A quelques heures d'un inéluctable défaut de paiement, au moins 20.000 Grecs sont descendus dans les rues d'Athènes lundi soir pour apporter leur soutien au Premier ministre Alexis Tsipras.

En décidant de soumettre à référendum les propositions des créanciers de la Grèce, le dirigeant du parti de gauche anti-austérité Syriza a précipité la rupture avec ses partenaires européens et s'est vu contraint d'imposer des mesures de contrôle des capitaux pour éviter un effondrement des banques grecques.

Un accord "argent frais contre réformes" désormais impossible - à moins d'un invraisemblable revirement -, la Grèce ne sera pas en mesure de rembourser une tranche de 1,6 milliard d'euros dus au Fonds monétaire internationale avant ce mardi soir minuit.   Suite...