La zone euro peut aider la Grèce pendant 5 mois - document

vendredi 26 juin 2015 13h46
 

BERLIN, 26 juin (Reuters) - La zone euro peut aider la Grèce à honorer ses échéances de dette au cours des prochains mois avec les fonds restant disponibles dans le cadre du plan d'aide en cours si celui-ci est prolongé de cinq mois, jusqu'en novembre, montre une note rédigée à l'attention des ministres des Finances de la zone euro.

La note, que Reuters a pu se procurer, estime le montant total disponible à 16,3 milliards d'euros: 10,9 milliards initialement prévus pour la recapitalisation des banques grecques, 1,8 milliard correspondant à la dernière tranche du plan d'aide de la zone euro et 3,6 milliards de bénéfices réalisés par la Banque centrale européenne (BCE) sur les obligations grecques rachetées en 2014 et 2015 dans le cadre de ses opérations exceptionnelles de politique monétaire.

Le plan d'aide actuel expire mardi et les fonds disponibles ne le seraient plus en l'absence d'une demande de prolongation soumise par Athènes.

"Une extension de cinq mois (jusqu'à la fin novembre 2015) du programme actuel est réalisable, durant laquelle un total de 12 milliards d'euros de soutien financier serait apporté par le FESF et le transfert des profits liés au SMP/ANFA, complétés par un déboursement supposé du FMI de 3,5 milliards d'euros", explique le document.

"Au cours de cette période, ces ressources extérieures, complétées par l'excédent primaire grec, permettraient de couvrir l'amortissement et le service de la dette pour un total de 14,3 milliards d'euros", ajoute-t-il.

Ces fonds seraient versés en quatre tranches, chacune étant soumise à différentes conditions et à la mise en oeuvre de réformes par Athènes. (Matthias Sobolewski, Marc Angrand pour le service français)