La Grèce est placée dans "une situation impossible"-Varoufakis

vendredi 26 juin 2015 10h47
 

DUBLIN, 26 juin (Reuters) - Les demandes des créanciers de la Grèce en faveur d'une réforme de la TVA et d'une réduction du coût des retraites placent le pays dans une situation impossible, a déclaré vendredi le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis.

"Je suis opposé à une hausse de l'impôt sur les sociétés et encore une fois, je suis opposé à une hausse de la taxation sur les hôtels et contre une réduction des retraites de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté", a-t-il déclaré sur la radio publique irlandaise RTE.

"Ces questions me placent, moi et mon gouvernement, dans une situation impossible car elles imposent de faire un mauvais choix parmi des mauvais choix très durs et difficiles", a-t-il poursuivi.

Les discussions entre Athènes et ses créanciers ont été interrompues jeudi sans qu'un accord ait été trouvé et les ministres des Finances de la zone euro se réuniront samedi, à trois jours de l'échéance clé qui pourrait placer la Grèce en défaut de paiement

Varoufakis a rappelé que si son pays entendait conserver sa place au sein de la zone euro il ne signerait pas un accord qu'il considérerait comme "non viable".

"La Grèce s'est mise en quatre pour répondre à certaines demandes plutôt étranges de la part des institutions. C'est à elles maintenant de faire un geste", a-t-il estimé.

(William James; Pierre Sérisier pour le service français)