A Nice, le réseau électrique du futur freiné par les batteries

lundi 6 juillet 2015 10h26
 

* ERDF coordonne un démonstrateur solaire à Carros

* Les batteries restent trop coûteuses

* Succès limité du programme de maîtrise de la demande

par Geert De Clercq

NICE, 6 juillet (Reuters) - Dans le village de Carros, au nord de Nice, ERDF mène une expérimentation des réseaux électriques du futur prometteuse mais dont les résultats se heurtent aux coûts des batteries existantes, qui freinent le développement des systèmes de production renouvelable décentralisés.

Baptisé "Nice Grid", le démonstrateur de quartier solaire "intelligent" coordonné par le gestionnaire du réseau de distribution d'électricité français relie des panneaux photovoltaïques installés sur des toitures de particuliers et d'entreprises à une série de batteries de tailles diverses permettant de compenser l'intermittence de la production.

Il repose aussi sur le compteur communicant "Linky", qui assure des échanges d'informations entre le système et les clients, et sur un programme qui encourage les consommations lorsque le soleil brille et incite la modération en hiver et en soirée, lors des pics de demande.

Alors que l'essor des renouvelables rend nécessaire la multiplication de moyens de transports ou de stockage de l'électricité , l'expérimentation de Carros se heurte à deux limites : les batteries sont trop coûteuses et le nombre de participants au programme de pilotage de la consommation reste faible malgré les avantages financiers proposés.

ERDF, filiale d'EDF, a relié à Carros des batteries compactes lithium-ion à des panneaux photovoltaïques sur les toits de 20 clients résidentiels volontaires, qui n'ont pas le contrôle des systèmes.   Suite...