La Grèce critique les dernières propositions de ses créanciers

mercredi 24 juin 2015 20h33
 

ATHENES, 24 juin (Reuters) - Le gouvernement grec a déclaré mercredi que les discussions avec les créanciers internationaux du pays allaient se poursuivre, tout en expliquant qu'il ne pouvait pas accepter les nouvelles propositions qui lui avaient été soumises.

"Les institutions ont soumis un nouveau projet qui fait porter le fardeau aux salariés et aux retraités d'une manière socialement injuste et elles ont proposé des mesures qui permettent à ceux qui peuvent le supporter d'éviter de porter le fardeau", a dit un responsable gouvernemental.

"La partie grecque juge impossible d'accepter une telle approche. Les négociations se poursuivent à tous les niveaux", a-t-il ajouté.

Le gouvernement grec s'attend à ce que les négociations se poursuivent après la réunion des ministres de la Finance de la zone euro en cours mercredi soir à Bruxelles, a dit un responsable, ajoutant que le Premier ministre, Alexis Tsipras, devrait y participer.

(Renee Maltezou, Marc Angrand pour le service français)