Le Qatar et RSE visent une part de contrôle dans Formula One - source

mercredi 24 juin 2015 02h14
 

LONDRES, 24 juin (Reuters) - Le fonds RSE Ventures et le Qatar ont uni leurs forces afin d'acquérir, pour un montant évalué à 7-8 milliards de dollars, une participation de contrôle dans Formula One, la holding qui gère les droits commerciaux de la Formule Un, rapporte mardi une source au fait du dossier.

RSE, qui possède l'équipe de football américain des Miami Dolphins, cherche à racheter la part de 35,5% du fonds CVC Capital Partners.

Formula One est dirigée par le milliardaire britannique Bernie Ecclestone, qui a transformé en quarante ans ce sport mécanique en une affaire lucrative et planétaire.

CVC a tenté à deux reprises, pour la dernière fois en 2013, d'introduire la société en Bourse. Ces projets ont échoué et le fonds de capital-investissement a finalement réduit sa participation, qui était de 63% en 2012, en revendant des parts aux groupes d'investissement américains Blackrock et Waddell & Reed et au fonds d'investissement de la Banque de Norvège.

Le Qatar cherche à accueillir une course de F1 mais pour l'heure, l'émirat n'a pas réussi à obtenir de place sur le calendrier en raison d'un accord passé entre Bernie Ecclestone et Bahreïn qui garantit au petit royaume, organisateur du premier Grand Prix dans la région du Golfe en 2004, de ne pas être concurrencé par ses voisins.

Le président de la Fédération qatarie de sport automobile, Nasser Khalifa al Attiya, est vice-président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), qui chapeaute la F1, et de la Fédération internationale de motocyclisme (FIM). (Freya Berry; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)