Rome aide les banques à gérer leurs créances douteuses

mercredi 24 juin 2015 00h54
 

ROME, 23 juin (Reuters) - Le président du Conseil italien Matteo Renzi a annoncé mardi une série de mesures destinées à aider les banques à gérer leurs créances douteuses et à relancer leurs activités de crédit.

Matteo Renzi et le ministre de l'Economie Pier Carlo Padoan ont déclaré à la presse que le gouvernement avait approuvé un décret d'urgence contenant des mesures permettant d'accélérer les procédures de mise en faillite et notamment le processus de saisie le cas échéant des acttifs placés en garantie des prêts.

Selon une étude du secteur, le temps moyen nécessaire pour saisir un bien placé en garantie d'un prêt est d'environ cinq ans, contre un an et demi pour l'ensemble de l'Europe.

Le décret, qui entre en vigueur immédiatement mais qui doit être approuvé par le parlement dans les 60 jours pour avoir force de loi, permet également aux banques de réclamer des allègements fiscaux pour pertes dès la première année, au lieu de cinq ans comme c'est le cas actuellement.

Les banques italiennes ont quelques 350 milliards d'euros of de créances douteuses pour lesquelles elles doivent passer des provisions importantes, ce qui qui limite leur capacité à accorder de nouveaux prêts aux ménages et aux entreprises. (Gavin Jones, Silvia Aloisi, Giuseppe Fonte, Juliette Rouillon pour le service français)