Bouygues rejette l'offre d'Altice sur Bouygues Telecom

mardi 23 juin 2015 21h11
 

PARIS, 23 juin (Reuters) - Bouygues a annoncé mardi soir que son conseil d'administration avait décidé de ne pas donner suite à l'offre d'entrée en négociations du groupe Altice en vue d'un rachat de sa filiale télécoms, en raison notamment des risques d'exécution et des risques sociaux liés au projet.

"Réuni le mardi 23 juin 2015, le conseil d'administration de Bouygues a décidé à l'unanimité, après un examen approfondi, de ne pas donner suite à l'offre non sollicitée du groupe Altice visant à acquérir Bouygues Telecom", a indiqué le groupe de BTP, de médias et de télécommunications.

L'offre de la maison-mère de Numericable-SFR, qui a suscité une levée de boucliers du gouvernement, était, selon des sources proches du dossier, de l'ordre de dix milliards d'euros.

"Le conseil estime que l'offre présente un risque d'exécution important qu'il ne revient pas à Bouygues d'assumer, en particulier en matière de droit de la concurrence", a-t-il ajouté. "Le conseil a apporté une grande attention aux conséquences d'une consolidation du marché sur l'emploi ainsi qu'aux risques sociaux nécessairement liés à une telle opération."

Bouygues ajoute qu'à ses yeux, sa filiale de télécoms est bien placée pour bénéficier de la croissance future du marché grâce à ses produits et à une structure de coûts redevenue compétitive, et qu'elle a les moyens de retrouver à l'horizon 2017 son niveau de marge d'Ebita de 2011, soit 25%. (Gilles Guillaume, édité par Matthieu Protard)