France-La réduction du déficit pas acquise en 2015-Cour des Comptes

mercredi 24 juin 2015 09h30
 

* Risques limités sur les recettes en 2015

* Objectifs difficiles à atteindre sur les dépenses

* Effort structurel moindre qu'en Europe depuis la crise

PARIS, 24 juin (Reuters) - L'objectif de réduction du déficit public de la France pour 2015 est limité sans pour autant être acquis, prévient la Cour des comptes, qui pointe par ailleurs le moindre effort structurel de Paris dans l'assainissement de ses comptes publics par rapport à celui consenti par nombre de ses partenaires européens.

Le gouvernement prévoit de ramener le déficit public à 3,8% du produit intérieur brut (PIB) à la fin de l'année après 4,0% en 2014, sur la base d'une prévision de croissance du PIB de 1,0% en volume et d'une inflation nulle en moyenne sur l'année.

"La réduction prévue du déficit apparaît possible sans pour autant être acquise", dit la Cour dans son rapport annuel sur la situation et les perspectives des finances publiques présenté mercredi par son premier président, Didier Migaud, devant la commission des Finances de l'assemblée nationale.

Une mise en garde moins sévère que les avertissements sur un risque de dérapage lancés par la Cour l'année dernière pour l'exercice 2014 et encore au début de cette année pour l'exercice en cours, et que l'exécutif n'avait guère appréciés.

La Cour des comptes rappelle que le scénario macroéconomique retenu par le gouvernement pour 2015 a été jugé prudent par le Haut conseil des finances publiques.

Dans une note de conjoncture publiée la semaine dernière, l'Insee prévoit d'ailleurs une croissance de 1,2% en moyenne sur l'année et un redressement de l'inflation à +0,6%.   Suite...