LEAD 1-Perquisition au siège de Toyota, suites de l'affaire Julie Hamp

mardi 23 juin 2015 17h02
 

(Actualisé avec un changement de source)

par Kiyoshi Takenaka et Minami Funakoshi

TOKYO, 23 juin (Reuters) - Le siège social de Toyota Motor a fait l'objet d'une perquisition par la police à la suite de l'arrestation d'une des responsables du constructeur automobile japonais, a dit mardi à Reuters une source au fait du dossier.

La source a ainsi confirmé une information donnée par le journal Asahi mardi.

Un porte-parole de Toyota s'est refusé à tout commentaire, se contentant de dire que le groupe coopérait avec la police.

Le président de Toyota Akio Toyoda a présenté ses excuses vendredi dernier après l'arrestation de Julie Hamp, sa nouvelle directrice de la communication et par ailleurs citoyenne américaine, soupçonnée d'avoir introduit des antalgiques au Japon de façon illicite, deux mois seulement après sa prise de fonctions.

Toyoda a également apporté son soutien à Julie Hamp, se disant persuadé que l'enquête montrerait qu'elle n'avait jamais eu l'intention d'enfreindre la loi.

L'intéressée a dit aux policiers qu'elle avait amené ces antalgiques au Japon pour calmer une douleur aux genoux, rapportait ce mardi l'agence Kyodo.

  Suite...