LEAD 1-DDT, lindane et 2,4-D jugés cancérogènes ou risqués par l'OMS

mardi 23 juin 2015 11h42
 

(Actualisé avec classement du lindane et du DDT)

par Carey Gillam

KANSAS CITY, Missouri, 23 juin (Reuters) - Les insecticides lindane et DDT et l'herbicide 2,4-D, trois agents chimiques largement utilisés, ont été classés comme cancérogènes ou probablement cancérogènes pour l'homme par le CIRC.

Le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer), qui dépend de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), explique avoir passé en revue la plus récente littérature scientifique sur le sujet.

Un groupe de 26 experts originaires de 13 pays a conclu à la cancérogénicité des insecticides gamma-hexachlorocyclohexane (lindane), largement utilisés en agriculture mais aussi dans le traitement des poux et de la gale chez l'homme.

Dans un communiqué du CIRC publié mardi, les experts disent disposer d'"indications suffisantes" du caractère cancérogène du lindane chez l'homme pour le lymphome non hodgkinien (LNH), ce qui vaut à l'insecticide d'être classé dans le Groupe 1, le premier échelon de dangerosité, comme c'est le cas de l'amiante par exemple.

Un autre insecticide, le dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT) est classé à l'échelon inférieur (Groupe 2A), soit "probablement cancérogène pour l'homme", une catégorie à laquelle appartient déjà le glyphosate, composant du Roundup de Monsanto.

"Les études épidémiologiques mettaient en évidence des associations positives entre l'exposition au DDT et le LNH, le cancer des testicules et le cancer du foie", souligne le CIRC qui cite aussi des données expérimentales probantes montrant que le DDT peut affaiblir le système immunitaire et perturber les hormones sexuelles.

Le dernier agent chimique visé est le 2,4-D, qui entre dans la composition d'un nouvel herbicide développé par le groupe américain Dow AgroSciences et que le CIRC juge "peut-être cancérogène" pour l'homme (Groupe 2B), le troisième échelon de sa classification.   Suite...