Whirlpool-Le dollar et le Brésil pèseront sur les résultats 2015

mardi 28 avril 2015 15h50
 

CHICAGO, 28 avril (Reuters) - Whirlpool a publié mardi des résultats trimestriels en hausse mais a réduit ses prévisions de bénéfice et de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année, en prédisant une forte baisse de ses ventes en Amérique latine du fait de la stagnation de l'économie brésilienne.

L'action a ouvert en baisse de plus de 7% à Wall Street.

Le numéro un mondial de l'électroménager a ajouté que la vigueur du dollar continuerait de peser sur ses résultats cette année. En février, le groupe avait déjà estimé à un milliard de dollars l'impact des taux de change sur son chiffre d'affaires 2015.

Au premier trimestre, le bénéfice net a augmenté de 19% par rapport aux trois premiers mois de 2014, à 191 millions de dollars (175 millions d'euros), soit 2,38 dollars par action. Les analystes prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 2,34 dollars.

Le chiffre d'affaires a atteint 4,8 milliards de dollars, contre 4,4 milliards un an plus tôt, alors que le consensus était à 5,06 milliards.

Le groupe de Benton Harbor (Michigan) a expliqué que des réductions de coûts et des acquisitions récentes avaient permis de compenser l'impact des taux de change et de la baisse de la demande au Brésil sur les résultats du premier trimestre.

Ces facteurs persistants l'amènent toutefois à revoir ses prévisions pour l'ensemble de l'année et il table désormais sur un bénéfice par action de l'ordre de 12 à 13 dollars, au lieu de 14-15 dollars précédemment. Le consensus de Thomson Reuters I/B/E/S est à 13,81 dollars actuellement.

Les livraisons en Amérique du Nord devraient augmenter de 4% cette année, au lieu d'une prévision précédente de 4% à 6%.

En Amérique latine, les ventes sont désormais prévues en baisse de 10 à 12%, alors que Whirlpool les voyait jusque-là stables ou en baisse de jusqu'à 3%.

Les prévisions pour l'Europe et l'Asie ont en revanche été maintenues.

A Wall Street, l'action perd 6,2% à 185,54 dollars en début de séance après un point bas à 181,00. (Nick Carey, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)