LEAD 1-Santander-Hausse de l'activité, bond de 32% du profit au T1

mardi 28 avril 2015 09h19
 

(Actualisé avec détails, cours de Bourse)

MADRID, 28 avril (Reuters) - Santander a fait état mardi d'une hausse de 32% de son bénéfice net au titre du premier trimestre 2015, la première banque de la zone euro ayant enregistré une progression de ses revenus aussi bien sur ses activités de crédit que sous forme de commissions dans des marchés clés comme la Grande-Bretagne ou le Brésil.

La banque espagnole, qui réalise l'essentiel de ses bénéfices en dehors de son marché domestique, a aussi bénéficié d'une baisse des charges liées aux créances douteuses ainsi que d'effets de change favorables avec la baisse de l'euro contre le dollar et la livre sterling.

Santander a fait état d'un résultat net de 1,717 milliard d'euros sur les trois premiers mois de l'année, un niveau légèrement supérieur au consensus des analystes interrogés par Reuters, qui était de 1,714 milliard.

A la suite de ces résultats, le titre Santander avançait vers 07h20 GMT de 0,96% à 6,835 euros, faisant nettement mieux que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes , en repli de 0,52%.

Ana Botin, qui a pris la succession de son père à la tête de la banque en septembre dernier, cherche à tourner la page de la crise financière et a à renouer avec la croissance des prêts pour améliorer la rentabilité à un horizon de deux ans.

Elle a réalisé un augmentation de capital de 7,5 milliards d'euros en janvier pour se donner les moyens de cette politique.

La production nette de crédit a progressé de 8% à l'échelle du groupe sur les trois premiers mois de l'année par rapport à la fin décembre.

Le revenu net des intérêts est ressorti en hausse de 15% à 8,038 milliards d'euros sur la période, contre un consensus de 7,85 milliards.

Le produit net bancaire de la banque s'est établi à 11,44 milliards (consensus 11 milliards).

Santander a dit être en bonne voie pour réaliser son objectif d'un ROTE (return on tangible equity), qui prend en compte les fonds propres retraités des survaleurs, de 12 à 14% à l'horizon 2017, contre 11,5% à fin mars. (Sarah White, Benoit Van Overstraeten et Marc Joanny pour le service français)