Le scénario de la "faibleflation" chahuté par le rebond du pétrole

lundi 27 avril 2015 17h13
 

* Le rebond du pétrole a pris investisseurs et décideurs de court

* L'inflation supérieure aux attentes en 2016 ?

* La politique monétaire assouplie dans 27 pays depuis début 2015

par Jamie McGeever

LONDRES, 27 avril (Reuters) - Le net rebond des cours du pétrole par rapport à leur plus bas de six ans touché à la mi-janvier chahute le scénario d'une inflation durablement faible qui a poussé les responsables monétaires à des politiques très accommodantes, précipité les rendements obligataires vers de nouveaux planchers voire même en territoire négatif et alimenté une nouvelle flambée des indices boursiers.

Si le rebond de l'ordre de 40% des cours du pétrole se confirme ou même s'accentue au cours de cette année, l'inflation pourrait augmenter sensiblement l'année prochaine.

Depuis le début de l'année, pas moins de 27 banques centrales ont d'une manière ou d'une autre assoupli leur politique monétaire pour lutter contre les risques de déflation ou de ralentissement de la croissance.

Leurs initiatives, qui vont de la baisse des taux directeurs à la mise en oeuvre de programme d'assouplissement quantitatif, ont été prises en réponse à la chute des taux d'inflation et des anticipations d'inflation sous l'effet d'un effondrement de 60% des prix du pétrole au second semestre de l'année dernière.

Les investisseurs n'ont cessé de repousser le calendrier de la première hausse des taux directeurs de la Réserve fédérale d'abord à l'automne puis à la fin de cette année, la renvoyant même pour certains d'entre eux au début de l'année prochaine.   Suite...