France-Conseil de défense décisif pour une armée sous pression

mardi 28 avril 2015 07h30
 

* Révision des effectifs après les attentats de janvier

* Actualisation de la loi de programmation militaire

* La Défense veut sauver 18.500 postes

* Bras de fer budgétaire entre Bercy et la Défense

par Marine Pennetier et Cyril Altmeyer

PARIS, 28 avril (Reuters) - François Hollande devrait trancher mercredi le différend qui oppose ses ministres de la Défense et des Finances sur les moyens d'adapter le dispositif militaire de la France à la nouvelle donne sécuritaire née des attentats de janvier sans faire déraper les déficits.

Au delà de cet arbitrage délicat, c'est l'engagement du chef de l'Etat à stabiliser les effectifs de la fonction publique qui pourrait être fragilisé.

Il a prévu de prendre la parole à l'issue du conseil de défense qui se réunira dès 09h00 à l'Elysée avec comme ordre du jour l'actualisation de la loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019, objet d'un bras de fer budgétaire entre Jean-Yves le Drian et Michel Sapin depuis plusieurs mois.

L'enjeu est de taille. Déjà très sollicitée sur les théâtres extérieurs, notamment au Sahel et dans le Golfe, l'armée française est depuis janvier sous tension sur le sol national avec la mobilisation de quelque 10.000 hommes dans le cadre de l'opération Sentinelle.   Suite...