Commission d'enquête grecque sur la genèse des plans d'aide

mardi 7 avril 2015 09h42
 

ATHENES, 7 avril (Reuters) - Les députés grecs se sont prononcés mardi en faveur de la création d'une commission chargée d'examiner les circonstances dans lesquelles la Grèce a accepté deux plans d'aide internationaux d'un montant total de 240 milliards d'euros.

"Après cinq années de silence parlementaire sur les points principaux qui ont provoqué la catastrophe des plans d'aide, aujourd'hui nous entamons une procédure qui apportera des réponses aux questions qui préoccupent le peuple grec", avait déclaré le Premier ministre, Alexis Tsipras, aux députés avant le vote mardi matin.

Le principe de la mise sur pied de la commission a été adopté par 156 voix pour, sur un total de 250 députés présents, 72 votant contre et 22 autres s'abstenant.

L'ex-Premier ministre conservateur Antonis Samaras, aujourd'hui chef de l'opposition de droite, a accusé Alexis Tsipras, chef de file de la gauche anti-austérité, de chercher par cette commission à détourner l'attention de l'opinion des questions les plus urgentes pour l'économie grecque.

Grand adversaire des plans d'aide qui ont imposé à la Grèce des mesures d'austérité draconiennes, Alexis Tsipras avait fait de la création d'une telle commission l'une de ses promesses de la campagne électorale, qui s'est soldée par sa victoire lors des législatives du 25 janvier dernier. (Karolina Tagaris; Eric Faye pour le service français)