Chine-Ex-maire de Nankin condamné à 15 ans de prison pour corruption

mardi 7 avril 2015 07h36
 

SHANGHAI, 7 avril (Reuters) - La justice chinoise a condamné mardi un ancien maire de Nankin, Ji Jianye, à 15 ans de réclusion pour avoir accepté des pots-de-vin.

La cour intermédiaire de Yantai, dans le nord de la Chine, a dit avoir également saisi pour plusieurs dizaines de millions de yuans d'avoirs, dont un véhicule Dodge et une peinture valant dans les 30.000 yuans (4.440 euros) appartenant à Ji Jianye, qui fut maire de Nankin de 2010 à sa destitution en octobre 2013.

Il est le dernier haut responsable en date à être incarcéré dans le cadre de la campagne de lutte contre la corruption engagée par le président Xi Jinping depuis son arrivée au pouvoir.

Vendredi dernier, un ancien chef des services de sécurité intérieure chinois, Zhou Yongkang, a été inculpé de corruption, d'abus de pouvoir et de divulgation intentionnelle de secrets d'Etat. Il est le plus haut responsable chinois à être pris dans une affaire de corruption depuis l'arrivée des communistes au pouvoir en 1949.

Ji Jianye, lui, a connu son ascension politique au début des années 1990 dans la province du Jiangsu, servant dans plusieurs villes dont celle de l'ancien président Jiang Zemin, Yangzhou, avant de devenir maire de Nankin, la capitale de cette province.

Le tribunal l'a déclaré coupable d'avoir accepté des pots-de-vin et autres faveurs provenant de plusieurs hommes d'affaires, dont Zhu Xingliang, magnat de la décoration d'intérieur et fondateur de Suzhou Gold Mantis Construction Decoration. Zhu a été arrêté en janvier 2014 pour soupçons de corruption.

(John Ruwitch; Eric Faye pour le service français)